LA FUMAINERIE

  • Partager ce projet
  • Partager ce projet
  • Partager ce projet
  • Partager ce projet

LA FUMAINERIE

Pour que la transition écologique se fasse aussi dans nos toilettes!

Le déploiement et la pérennisation de ces réseaux urbains de solutions d’assainissement écologique (toilettes sèches et urinoirs secs), perçues par une majorité comme rétrogrades et vétustes et imposant donc un changement profond de nos habitudes de vie, suppose de faire évoluer le rapport des individus à l’assainissement et à lever les verrous psychologiques vis-à-vis du “déchet” ultime de l’Homme.

Dans ce contexte et en l’absence de modèle similaire qui pourrait être transposé, une phase d’expérimentation est apparue comme indispensable afin de tester les différentes voies possibles de structuration de ces réseaux et s’assurer de la maturité du grand public vis-à-vis d’un des sujets les plus tabous de notre société: la gestion de nos excréta.

C’est dans l’objectif de participer à l’effort de reconquête de la ressource en eau et pour questionner l’efficacité d’une gestion circulaire des excréta, que La Fumainerie, association citoyenne loi 1901 fondée en 2019, s’est donnée pour mission de porter l’expérimentation, le développement et la promotion de ces réseaux d’assainissement alternatifs en contexte urbain.

En septembre 2020, la Fumainerie a ainsi lancé le tout premier réseau urbain d’extraction à la source et de collecte à domicile des sous-produits issus de l’utilisation de toilettes sèches installés dans des appartements et bureaux de la métropole de Bordeaux.

Les indicateurs socio-économiques, techniques et environnementaux produits dans le cadre de cette expérimentation grandeur nature de deux ans (septembre 2020-septembre 2022), doivent à terme alimenter les réflexions pouvant servir le développement et l’essaimage de filières de gestion circulaire des excréta humains susceptible de soulager le système d’assainissement conventionnel et soutenir la production agricole de la métropole par la production de fertilisants et amendements de qualité. En 12 mois d’expérimentation, la Fumainerie a collecté près de 2,4 tonnes de fèces et 7500 litres d’urines bruts auprès de 35 ménages et entreprises des communes de Bordeaux, Bègles, Talence et Bassens.

L’utilisation quotidienne de toilettes sèches à séparation par les 90 coproducteurs et co-productrices de ce réseau expérimental aura enfin permis l’économie d’un volume d’eau potable estimé à près de 506 500 litres. Tout en visant la préservation de notre ressource en eau et la production locale d’engrais non industriels à partir de nos excréta bruts, la Fumainerie veut garantir l’émergence d’activités économiques garantes de l'intérêt général à travers une gouvernance plus démocratique et plus transparente sur la question de l’assainissement collectif où chaque usager devient acteur et décideur dans la gestion de ses excréta.

Montant collecté   0 €

Fin le 28/02/2023

Soutenir